Employee Advocacy : Mesurer son ROI en fonction de ses KPI’s RH

Entre stratégie social media et stratégie RH, l’Employee Advocacy se démarque par sa transversalité : communication digitale, recrutement, marque employeur, communication interne… le dispositif soulève bon nombre d’enjeux stratégiques majeurs pour les entreprises. Mais ce qui fait sa renommée est surtout la possibilité d’engager et de capitaliser sur ses collaborateurs.

C’est pourquoi l’Employee advocacy se positionne aujourd’hui comme LA nouvelle stratégie de développement RH adoptée par les entreprises. Vous pensez peut-être que votre structure n’est pas encore prête à accueillir un tel projet et/ou qu’il faut s’appeler Apple ou Starbucks pour mettre en place un programme ambassadeurs fonctionnel, détrompez-vous ! Une stratégie bien monitorée est une stratégie qui sera efficace, quelque soit la taille de l’entreprise ou le secteur d’activité.

Comme dans toute stratégie, la définition des indicateurs clés de performance (KPI) est essentielle afin de mesurer les retombées des actions menées (ROI). Car il ne s’agit pas d’y aller à l’aveugle, les programmes d’Employee Advocacy répondent à des objectifs concrets qui peuvent (et doivent) être mesurés.

Mais justement, cette interconnexion des cœurs de métiers peut apparaître comme un frein à la mesure des retombées de la mise en place du dispositif. En tant que RH quels indicateurs choisir ?

C’est ici que la notion de marketing RH sera pertinente, vos campagnes de recrutement seront mises en œuvre sur les réseaux sociaux, et vos ambassadeurs seront des acteurs de vos campagnes sur ces mêmes réseaux. Vous devez donc penser comme un community manager RH qui doit prendre en compte à la fois les metrics social media et à la fois les bons KPIs RH.

Avec l'outil Sociallymap

5 KPIs RH version Employee Advocacy

Avant de parler KPIs, on peut rapidement re-contextualiser les processus de recrutement des entreprises. Aujourd’hui, l’Inbound Recruiting est devenu la stratégie numéro 1 des organisations pour attirer les talents. Elle consiste à attirer les candidats cibles via une stratégie de recrutement recentrée sur une proposition de valeur de l’entreprise vers le candidat (ou « prospect-candidat »). Cela passe par le relais de contenus pertinents, d’offres ciblées et une marque employeur mise en valeur.

Nous pouvons nous baser sur le schéma classique de la stratégie d’Inbound Recruiting : Attraction, conversion, recrutement, fidélisation et y appliquer les KPIs importants pour mesurer une campagne d’Employee Advocacy.

Mesurez l’attractivité de vos posts

1. Mesurez la portée, c’est-à-dire le nombre de personnes qui ont vu votre publication. Dans le cas d’un programme d’employee advocacy. Imaginez seulement que vous choisissiez 10 ambassadeurs qui relaieront vos offres d’emplois sur leur profil LinkedIn . Chacun d’eux ont en moyenne 200 connexions, vous multipliez par 10 la portée potentielle de votre post et vous favorisez dans le même temps la cooptation. A savoir que plus de 85% des relations de vos employés ne connaissent pas votre marque. C’est le moment de la faire connaître et de mettre votre entreprise en avant !

NB : Attention en fonction du profil recherché ciblez le bon groupe d’ambassadeurs. Si vous ciblez un profil marketing, les ambassadeurs qui relaient l’information devront avoir des compétences liées au marketing. Sur un réseau comme LinkedIn, nous avons tendance à ajouter nos pairs et à nous construire un écosystème social en cohérence avec notre activité et nos centres d’intérêt.

2. Mesurez l’engagement des potentiels candidats c’est à dire la somme des interactions réalisées par votre audience (commentaires, partages/retweets, et likes). Les posts partagés par vos collaborateurs au nom de l’entreprise donnent en moyenne 72% de confiance en plus qu’une publication faite via votre site corporate, ce qui va donc générer plus d’engagement. Si vous voyez qu’il y a peu d’engagement sur les posts relayés, il faut vous poser les bonnes questions : Le titre du post est-il clair ? Le wording est-il adéquat à mon public cible ? Le groupe d’ambassadeurs choisi pour relayer l’information correspond-il aux profils visés ?

Mesurez la conversion

3. Mesurez le taux de conversion, il vous permettra directement de voir le taux d’engagement des candidats, à savoir ceux qui déposent un CV après consultation d’une des offres publiées. Vous pouvez le calculer de la façon suivante : nombre de candidatures/nombre de clics sur une annonce x 100.

EA-mesurer-ROI-en-fonction-KPI-RH-ImageArticle

Faites un point sur les metrics liées au recrutement

4. Mesurez le coût par recrutement. Dans le cas de l’adoption d’une solution d’Employee Advocacy dans son processus de recrutement, le coût sera fixe pour l’entreprise avec un engagement annuel calculé en fonction du nombre d’ambassadeurs. Ceux-ci pourront alors publier en illimité sur leurs réseaux les différentes offres de l’entreprise. Et pas besoin de faire de la pub, vos ambassadeurs le font pour vous !

5. Faire un bilan sur les sources de candidatures. Via quel réseau vous avez réussi à attirer le plus de candidats ?  A savoir que LinkedIn est le réseau social le plus utilisé par 79% des recruteurs tandis que twitter 14%. (Ce sont les deux réseaux les plus utilisés dans le cadre d’un programme d’Employee Advocacy car ce sont des réseaux à usage professionnel)

6. Nombre d’entretiens réalisés par rapport au nombre de candidatures retenues.

La fidélisation

La fidélisation des talents est devenue aussi cruciale que leur recrutement. L’expérience collaborateur doit être un point clé au sein de chaque entreprise qui souhaite retenir ses meilleurs éléments. Le bien-être au travail favorise l’engagement et l’engagement accroît la performance de vos collaborateurs de 20% selon Gallup. Alors lancez-vous et faîtes leur confiance !

L’adoption d’un outil d’Employee Advocacy va contribuer à la fidélisation de vos équipes. Grâce à une application comme Ambassador, vos employés ont un accès direct à des contenus qualitatifs et pertinents pour leur secteur d’activité qu’ils peuvent relayer. Ils peuvent donc effectuer une veille simple et efficace qui leur permettra de développer leur personnal branding sur leur réseaux.

Vos ambassadeurs peuvent également considérer que leur implication dans le projet pourrait être le prolongement d’un plan de carrière. Ils participent activement à la communication digitale de votre entreprise, ils jouent un rôle phare dans le développement de votre marque ? Pourquoi pas orienter certains vers une formation au management des réseaux sociaux qui leur permettront à la fois d’étendre leur compétences mais aussi d’être plus actif dans le projet ?

Enfin, un outil d’employee Advocacy c’est aussi un outil de communication interne qui permettra à vos ambassadeurs et aux managers de rester constamment en contact autour du projet. Votre/vos groupes d’ambassadeurs se sentiront plus proche de leurs collègues et de leur top management et le sentiment d’appartenance de vos collaborateurs sera accrue.

Dans toute stratégie la mesure du ROI est donc un élément essentiel qu’il ne faut pas laisser au hasard, les campagnes de recrutement via la mise en place d’un programme d’Employee Advocacy peuvent être suivies et remanier en fonction des résultats obtenus, ce qui fait du dispositif une solution adaptable, malléable et personnalisable comme peu d’autres solutions sur cette thématique très exploitée de l’engagement du collaborateur.

Comme n’importe quel projet, le recrutement via une démarche d’Employee Advocacy a besoin d’être cadrée et régis par des KPIs pour en mesurer le succès. Chez Sociallymap nous sommes habitués à ce genre de problématiques.

Pourquoi ne pas en discuter ensemble ? 😊