Sentiment d’appartenance en entreprise : quelle importance ?

Vous êtes directeur d’entreprise ou responsable des ressources humaines ? Avez un poste important au sein d’une organisation ? Vous ne vous posez donc sans doute pas la question de l’implication ou du sentiment d’appartenance, c’est naturel chez vous. Gardez en tête que cela ne l’est pas pour tous les collaborateurs, et que des actions spécifiques peuvent être mise en place pour favoriser ce sentiment d’appartenance, clé du bon fonctionnement de la structure. Nous avons étudié la question et avons quelques pistes de réflexion à explorer sur la question de la fidélisation des collaborateurs en entreprise.

On vous en parle au fil de cet article de notions aussi diverses que le turnover, l’image de l’entreprise ou encore la communication corporate. On vous dit tout !

Créer un réel sentiment d’appartenance au sein de votre entreprise grâce à l’Employee Advocacy 

Bannière - Collaborateurs Ambassadeurs

En quoi consiste le sentiment d’appartenance en entreprise ?

Le sentiment d’appartenance à l’entreprise est une notion de l’ordre de la psychosociologie en entreprise. Elle est inhérente aux salariés d’une société et consiste de fait en un lien d’affection entre l’entreprise et les collaborateurs.

On peut d’ailleurs mettre cette notion en opposition aux principes marxistes qui voudraient que les entreprises et les salariés ne soient liés que part des rapports d’argents entre dominants et dominés. Ici, cette notion traduit un sentiment plus humain, d’affection entre un salarié et son entreprise.

L’entreprise peut ici représenter les obligations salariales ou le travail, tout comme elle peut représenter le groupe de collaborateurs qui composent l’entreprise.

Pourquoi entend-on beaucoup parler du sentiment d’appartenance en entreprise ?

Si l’on entend autant parler du sentiment d’appartenance à l’entreprise ces dernières années, c’est parce que les entreprises, petites comme grandes, observent de plus en plus une volatilité de leurs collaborateurs.

En effet, si les entreprises ont moins de difficultés à embaucher du fait d’un climat social tendu avec un chômage fort, elles ont de plus en plus de mal à fidéliser leurs collaborateurs sur le long terme.

Une récente enquête du site La Tribune révélait d’ailleurs que près de 40% des employés recrutés en CDI en 2015 étaient partis de l’entreprise moins d’un an après leur embauche. Une statistique qui s’élevait alors à 46% pour les jeunes de moins de 24 ans.

C’est donc un véritable fléau auquel doivent faire face les entreprises qui n’arrivent plus à bien intégrer leurs nouveaux salariés et qui doivent apprendre à développer ce sentiment d’appartenance à l’entreprise, primordial, notamment chez les jeunes !

Sentiment d'appartenance-Connu-En-Entreprise

La problématique du turn-over : inhérente au sentiment d’appartenance !

Une des raisons qui justifie la prise au sérieux du sentiment d’appartenance à l’entreprise, c’est le fait que le turn-over coûte aujourd’hui beaucoup d’argent aux sociétés.

Stress au travail, burn-out, risques psychosociaux, ou simple “envie d’ailleurs”, nombreuses sont les raisons qui poussent les employés à quitter les entreprises où ils travaillent. Seulement voilà, ce turn-over peut avoir un réel coût pour les entreprises qui dépensent chaque année beaucoup de ressources humaines, de temps et d’argent dans le but d’attirer des candidats à des postes stratégiques.

Si les entreprises sont prêtes à investir autant d’argent dans le recrutement de talents, pourquoi ne pas cultiver en plus un sentiment d’appartenance au sein de son entreprise ?

Les équipes de direction ont tout intérêt à travailler un management qui favorise l’émergence de ce sentiment d’appartenance, donnant l’impression que l’organisation du travail n’est pas imposé mais plutôt guidée par une ambition qui donne du sens et de la perspective.

L’expérience utilisateur dépendante de l’expérience collaborateur ?

Si le sentiment d’appartenance au travail prend également une importance capitale, c’est aussi en grande partie dû à l’impact que peut avoir une mauvaise expérience collaborateur sur l’expérience de vos clients !

Prenons le cas des métiers où les collaborateurs sont en contact direct avec des prospects ou des clients, l’absence d’un sentiment d’appartenance peut avoir un impact négatif sur l’implication du salarié dans son travail. Pire encore, ce manque d’implication peut être perçu par le client et avoir un impact négatif sur l’image de votre société.

Il convient donc de prêter une attention toute particulière au sentiment d’appartenance à l’entreprise pour maintenir éveillée la conscience professionnelle de vos collaborateurs sur le long terme.

Sentiment d'appartenance-Expérience Collaborateur

L’impact du sentiment d’appartenance sur l’image de l’entreprise ?

Comme nous l’évoquions plus haut, le fait que les employés ressentent un sentiment d’appartenance envers une entreprise peut avoir un impact positif sur l’image de celle-ci.

Un impact positif vis-à-vis du public ou des consommateurs donc, mais également auprès des postulants ou des futurs collaborateurs ; l’entreprise doit être à même d’accueillir les fameuses générations Y-Z dont le bonheur au travail est un critère important dans la recherche d’emploi. Une entreprise développant un véritable sentiment d’appartenance entre ses collaborateurs attirera forcément plus de postulants qu’une autre en raison d’une bonne image de l’entreprise.

C’est une notion de cause à effet logique, mais encore assez incomprise par les entreprises qui pensent que seule la fiche de poste et la rémunération comptent lors d’un recrutement. Or, présenter une bonne équipe dynamique et soudée peut également avoir un impact positif sur l’image de l’entreprise !

Le sentiment d’appartenance à l’entreprise améliore la communication interne !

Enfin, dernier point et pas des moindres, le sentiment d’appartenance impacte positivement la communication interne d’une société. Et c’est logique, les employés qui ont développé un sentiment d’appartenance fort entre eux sont plus susceptibles que d’autres à échanger des informations capitales pour le bien-être des employés et la productivité de la société.

Les entreprises ayant par exemple adopté des outils tels que l’Employee Advocacy voient ainsi le sentiment d’appartenance des collaborateurs se développer tout en voyant une meilleure circulation de l’information entre les différents groupes de métiers de la société ! Les collaborateurs trouvent leur intérêt dans ce dispositif, ils se sentent de ce fait, plus investis et impliqués, ils élargissent leurs réseaux et attirent de nouveaux leads qualifiés en partageant leur expertise.

En conclusion, on peut dire que la culture d’un sentiment d’appartenance en entreprise est aujourd’hui primordiale pour fidéliser ses collaborateurs.

C’est un levier majeur à prendre en compte pour éviter une déperdition des sommes investies en recrutement, mais également pour cultiver une bonne image de marque pour l’entreprise. Image de marque côté client, mais également côté postulants qui accordent une grande importance à ce sentiment d’appartenance.

Télécharger l’eBook de l’Employee Advocacy