Employee Advocacy : Quels services en bénéficient réellement au sein d’une entreprise ?

L’Employee Advocacy vise à encourager ses collaborateurs pour qu’ils partagent des contenus relatifs à l’entreprise sur les réseaux sociaux. Pour le service marketing, les bénéfices d’une telle démarche semblent évidents puisque les contenus ainsi relayés permettent de toucher de nouvelles audiences. Mais les bénéfices de l’Employee Advocacy ne s’arrêtent pas là. Du service des relations humaines en passant par le service commercial, ce mécanisme semble profiter à toute l’organisation de l’entreprise.

Le service marketing, premier grand bénéficiaire d’une politique d’Employee Advocacy

En sollicitant les employés d’une entreprise pour diffuser les contenus, le service marketing est l’un des premiers bénéficiaires d’une stratégie d’Employee Advocacy. De facto, la portée cumulée des réseaux sociaux des employés d’une entreprise est bien plus importante que celle dont elle dispose sur ses propres réseaux sociaux. Cela permet donc à la société de développer sa notoriété et son influence sur le web.

Collaborateurs- Statistiques

Des contenus plus partagés, un engagement plus important

En moyenne, chaque individu possède plus de 300 contacts sur ses différents réseaux sociaux. Sur une base de 50 collaborateurs ambassadeurs qui parlent de vous sur les réseaux, c’est une audience potentielle de 14 000 personnes qui s’offre à vous ! D’autre part, il a été prouvé que les posts partagés ou publiés par les salariés sont 8 fois plus engageants que les posts partagés ou diffusés par les comptes officiels de l’entreprise.

Une confiance accrue envers les employés

Autre fait intéressant : les contenus partagés par des personnalités physiques suscitent davantage de confiance que les contenus partagés par une marque ou une entreprise. En ce sens, une étude du Nielsen Global Online Consumer Survey a montré que seulement 33% des acheteurs font confiance à un message émis par une entreprise alors qu’ils sont 90% à faire confiance aux recommandations des membres de leur réseau social. D’après l’étude 2016 d’Edelman Trust Barometer, les employés suscitent également davantage de confiance que les dirigeants sur les réseaux sociaux.

Des commerciaux ravis de pouvoir faire entendre leur voix

En général, les commerciaux sont les premiers à percevoir rapidement le potentiel d’un programme d’Employee Advocacy en l’intégrant rapidement dans leur démarche de Social Selling.

Le fait d’avoir des contenus de qualité à diffuser à leur entourage permet de favoriser leur prospection tout en contribuant à améliorer leur relation client. Il est également important de noter que 72% des commerciaux qui utilisent les médias sociaux dans le cadre de leur processus de vente super-forment leurs pairs et dépassent en moyenne leurs objectifs de 23%.

Collaborateurs - Business

Un enjeu fort pour le service des ressources humaines

D’un point de vue RH, le fait d’impliquer ses collaborateurs dans une démarche d’Employee Advocacy constitue un excellent moyen de fidéliser ses collaborateurs autour des valeurs et des ambitions de l’entreprise. Cela permet également de stimuler le sentiment d’appartenance à l’organisation et de cultiver la culture de l’entreprise.

Des recrutements plus rapides, des profils mieux choisis

Le service des ressources humaines peut également s’appuyer sur ses collaborateurs pour diffuser des offres d’emploi ou des stages encore non pourvus par la société. Aujourd’hui, il est de plus en plus fréquent qu’une prise de fonction résulte d’une prise de contact sur les réseaux sociaux.

D’après une étude publiée par l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), un tiers des recruteurs utilisaient les réseaux sociaux en juin 2016. Avec une diffusion collective de l’information, les entreprises réduisent de facto leur temps de recrutement tout en augmentant la qualité des profils sélectionnés. D’autre part, près de 86% des employés qui s’impliquent dans les réseaux sociaux disent que cette implication a un impact positif sur leur carrière.

Collaborateurs- Interview

Conclusion

En général, une politique d’Employee Advocacy se mène sur la base du volontariat à partir d’un programme mené en interne par l’entreprise. Ces programmes sont très peu coûteux au regard des résultats obtenus. Pour aider les entreprises à mettre en place ce type de programme, des entreprises de conseils se sont d’ailleurs spécialisées sur la question.

Il existe également de nombreux outils et des applications qui permettent d’aider les entreprises à mieux partager leurs contenus auprès de leurs collaborateurs. Quoi qu’il en soit, l’Employee Advocacy fait déjà ses preuves au sein de plusieurs grandes entreprises et cette tendance lourde ne semble pas près de s’arrêter.

Pour vous aider à y voir plus clair sur les bénéfices réels d’une stratégie de Collaborateurs Ambassadeurs, nous avons rédigé le guide de l’Employee Advocacy

Télécharger le Guide Employee Advocacy

__

Crédits photos : rawpixel.comCarlos MuzaNik MacMillan