Expérience collaborateur : créer une appartenance corporate !

En tant que managers, vous souhaitez développer un sentiment d’appartenance auprès de vos collègues : une expérience collaborateur unique axée sur le développement du bonheur au travail, et sur la valorisation des individus. C’est parfait !

De nos jours, la question du bien-être sur le lieu de travail est sur toutes les lèvres et il convient d’y prêter attention afin que chaque membre d’une organisation donne le meilleur de lui-même.

Pour vous donner des idées quant à l’amélioration de cette expérience collaborateur, nous avons sélectionné pour vous quelques approches innovantes pour améliorer le sentiment d’appartenance et le bien-être de vos collègues au travail. On vous dit tout !

– Développez le sentiment d’appartenance de vos collaborateurs grâce à notre dispositif Collaborateurs Ambassadeurs – 

Bannière - Collaborateurs Ambassadeurs

Le bonheur au travail : une variable indissociable de la productivité !

Si les questions relatives au bonheur au travail et à l’accomplissement personnel sont aussi en vogue ces dernières années, c’est en grande partie dû à l’accroissement du mal-être psychologique chez les salariés de certaines entreprises.

Vers la fin des années 2000, nous avons ainsi pu assister à plusieurs cas de burnout dans des grandes entreprises ; France Télécom en tête.

En réaction à cette vague de burnout et de suicides, le gouvernement français, par le biais du ministère du Travail et le ministère de la Santé publique, a commencé à reconnaître les cas de burnout comme des maladies professionnelles et à inciter les entreprises à mener des actions en faveur du bien-être au travail.

Selon certaines études, le bien-être au travail inciterait même les salariés à être plus productifs et les entreprises mettant le bien-être des salariés au cœur de leur fonctionnement feraient plus de chiffre d’affaires que d’autres entreprises qui laisseraient cette problématique au second plan.

Le Chief Happiness Officer, un élément central des collaborateurs en entreprise !

En réaction à ces études et aux injonctions de l’État en faveur du bien-être au travail, les entreprises ont mis en place plusieurs stratégies pour améliorer l’expérience collaborateur.

Parmi celles-ci, on peut citer l’embauche de Chief Happiness Officer (CHO), aussi appelés chargés du bien-être au travail.

CHO-BonheurAuTravail

L’idée consiste à embaucher un collaborateur pour qu’il recueille les doléances de ses pairs sur des questions relatives au bien-être au travail et qu’il trouve des solutions afin de rendre l’expérience collaborateur plus appréciable pour chacun !

Le Chief Happiness Officer accomplie en dehors de ses missions, les mêmes tâches que ses collègues, et c’est en cela qu’il est plus à même de comprendre les problématiques liées au bien-être au travail !

Développement de pratiques de travail modernes !

Autre point primordial sur lequel les entreprises essayent de jouer pour le bien-être des salariés, c’est l’adoption de pratiques de travail dites « modernes ».

En effet, ces dernières années, et sous l’impulsion des pays nordiques chez qui cette pratique est répandue, les entreprises françaises ont commencé à adopter de nouvelles pratiques telles que le télétravail.

Pour ceux qui l’ignorent, le télétravail consiste à travailler à l’extérieur de l’entreprise, le plus souvent de chez soi, afin de gagner du temps à consacrer à des activités tierces telles que le sport, l’entretien ménager ou la garde de ses enfants.

Bien-être-Au-Travail-Pratiques-Modernes

Dans certaines entreprises, les salariés peuvent avoir d’une à deux heures de trajet quotidien, soit jusqu’à quatre heures aller-retour.

Si l’on met cela bout à bout sur une semaine de travail, on arrive à 20 heures de trajet pour aller au boulot par semaine.

Certes cet exemple est extrême, mais il illustre bien l’absurdité de certaines pratiques de travail qui obligent les salariés à se déplacer pour venir travailler.

Pour améliorer l’expérience collaborateur, certaines entreprises n’hésitent donc plus à accorder une ou deux journées de télétravail dans la semaine, dans le cas où la présence des salariés au sein de l’entreprise n’est pas nécessaire.

Implication des salariés au cœur de l’innovation d’entreprise

Vient ensuite une autre approche qui valorise l’expérience collaborateur, il s’agit de l’implication des salariés dans l’innovation d’entreprise.

Le concept est simple : afin de cultiver le sentiment d’appartenance et valoriser les collaborateurs au cœur du projet d’entreprise, les entreprises doivent les impliquer dans les processus décisionnaires.

Ainsi, il est recommandé de mettre à la disposition des salariés toute une gamme d’outils de travail innovants. On peut parler de logiciels ou de matériels, l’idée étant qu’ils se sentent valorisés par l’accès à des outils performants.

Et qui dit performants en 2018, dit « digitaux » ! En effet, les problématiques liées à la transition digitale des entreprises entrent au cœur de celles de l’expérience collaborateur.

Outils-Performants-Collaborateurs

Si certains peuvent épouser la transition digitale de l’entreprise, d’autres salariés peuvent y être totalement réfractaires.

Il convient donc de conjuguer avec les aspirations de chacun pour conserver une expérience collaborateur de qualité.

L’Employee Advocacy à la rescousse de l’expérience collaborateur !

Pour impliquer chacun des collaborateurs d’une entreprise dans la transition digitale, nous vous conseillons les stratégies d’Employee Advocacy.

Le concept peut se résumer ainsi : laisser le soin aux collaborateurs d’une entreprise d’animer et de gérer l’image de leur entreprise sur les réseaux sociaux.

On sait aujourd’hui quelle importance ont pris les réseaux sociaux dans la communication et la vie des entreprises.

En impliquant vos collaborateurs au cœur de leur stratégie digitale, les entreprises peuvent ainsi cultiver ce sentiment d’appartenance si nécessaire dans l’expérience collaborateur.

De plus, ces stratégies d’Employee Advocacy entrent entièrement dans le cadre d’un apprentissage, d’une maîtrise des outils digitaux.

Les salariés apprennent à conjuguer avec les outils et se retrouvent impliqués en première ligne. Ils s’expriment au nom de leur entreprise et se retrouvent naturellement impliqués !

Je télécharge l’eBook sur l’Employee Advocacy

En définitive, l’expérience collaborateur entre au cœur des entreprises et de la vie des salariés.

D’un côté, les entreprises développent des outils et des postes afin de veiller au bien-être des collaborateurs, et d’un autre côté, les salariés voient leurs conditions de travail s’assouplir.

On assiste à la mise en place de pratiques telles que le télétravail, ou à la création de postes tels que celui de Chief Happiness Officer.

Enfin, pour impliquer les salariés au cœur d’une stratégie ou d’une transformation digitale, potentiellement mal vécue par certains salariés, les entreprises peuvent désormais mettre en place une stratégie de collaborateurs ambassadeurs, aussi connue sous le nom d’Employee Advocacy !